Comment devenir freelance professionnel ?

Dans la période de reconversion professionnelle, vous devez faire un choix qui impactera positivement votre vie. Ainsi, l’un des choix qui peuvent vous aider à valoir pleinement vos compétences est de devenir freelance. Pour acquérir ce statut de travailleur indépendant, lisez ce contenu.

Qu’est-ce qu’un freelance ?

Avant d’arriver aux étapes pour devenir un freelance, il est bienséant d’éclairer un peu ce travail. En effet, faire partir des freelances est une meilleure décision qui n’est pas pour autant gratuite. Un travailleur indépendant est un entrepreneur qui gère à lui seul son entreprise. Sur ce, il ne dépend d’aucun employeur et n’emploie personne à son service.

Toutefois, pour certains travaux, ce dernier peut solliciter des aides extérieures. Si vous rêvez à la création d’une société avec le statut juridique SASU par exemple, vous avez alors le potentiel de devenir un freelance. Pour y parvenir, voici quelques étapes à suivre.

Faire des recherches sur le marché

Avec la mise en place du statut d’auto-entrepreneur, appelé aujourd’hui micro-entrepreneur, l’entreprise des travailleurs indépendants a connu un essor spectaculaire. Ainsi, des milliers de freelances peuvent être décomptés de nos jours sur le territoire français.

Mais, avant d’amorcer votre activité, il est judicieux de se renseigner sur le fonctionnement du grand marché d’entrepreneur indépendant. Pour cela, tout partira des recherches minutieuses que vous mènerez sur le vécu quotidien des freelances. Ces analyses permettront de mieux cerner votre vision et le management de votre prochain travail.

Opter pour un statut juridique convenable

Bien que votre société soit une entreprise personnelle, le choix d’un statut juridique s’impose. Car la création d’une entreprise en France inclut ce processus. Avant tout, il convient de noter que votre activité est le premier guide vers le choix idéal d’un statut juridique.

À cette dernière, s’ajoutent la protection que vous désirez accorder à vos biens personnels et la façon dont vous prévoyez mener votre activité. Ainsi, une pléthore de statuts se présente à vous. En tête de la liste se hisse le régime du micro-entrepreneur.

Ce dernier offre la possibilité d’être un travailleur indépendant. Car il représente un régime qui concorde avec plusieurs domaines d’activités. Aussi, le processus du statut d’auto-entrepreneur, présente moins de complications aux entrepreneurs. Ainsi, pour devenir freelance, le régime du micro-entrepreneur peut se présenter comme la meilleure option.

Après ce régime, le statut d’une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée est aussi possible. Non loin de ce dernier, la SARL est également possible. Bien que l’acquisition de ces statuts paraisse plus corsée, ils offrent plus de protection aux patrimoines personnels du freelance.

Ce dernier peut opter également pour la sasu, dont les avantages pour l’associé unique sont non négligeables. À défaut de ceux-ci, vous pouvez choisir le portage salarial. Mais il faut noter qu’en matière du statut de portage salarial, les frais de gestion paraissent plus exorbitants. 

Étudier le marché

En matière de création d’entreprises, l’étude du marché est une phase intrinsèque. En effet, il est important de connaître d’avance les types de clients dont votre entreprise disposera. De même, l’activité sur laquelle vous comptez peut paraître moins profitable après la réalisation de l’étude du marché.

Cette phase est celle qui vous permet de connaître votre cible, d’identifier vos concurrents internes et externes. De plus, l’étude du marché permet de connaître le pouvoir d’achat de vos clients. Au-delà de tout, elle favorise un positionnement équilibré de votre société.